Revaloriser des terrains pollués, dans une optique de développement durable

Reichstett : un partenariat innovant avec les collectivités locales et l’Etat

Reichstett : un partenariat innovant avec les collectivités locales et l’Etat

2014-11-17
|
Comments off
|

reichstett

Robert Herrmann : président de Strasbourg EurométropoleMarc Hoetzel : Directeur de la DREAL Strasbourg, Ségolène Royal : Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat,  Patrick Viterbo : Président de Brownfields, Abdelkrim Bouchelaghem : Directeur Général de Brownfields.

 

 

Un partenariat public-privé original

Brownfields aménagera et commercialisera une zone d’activités redéveloppée sur l’emprise de la raffinerie tandis que les collectivités locales apporteront une contribution essentielle au projet en achetant, au fur et à mesure de la réalisation des travaux de dépollution, des terrains non industrialisés. Elles sécuriseront ainsi une réserve foncière pour le développement ultérieur de la zone d’activité. Brownfields pourra également compter sur une aide de l’Etat portant sur les travaux de mise en sécurité du site.

Une reconversion qui crée de l’emploi

La Communauté Urbaine de Strasbourg, le Département et la Région ont rappelé leur implication volontariste dans ce projet qui s’inscrit pleinement dans le prolongement de leurs objectifs économiques et urbains. Conciliant les enjeux de biodiversité et de développement, l’ambition du projet est d’autant plus assumée que de nombreux emplois seront crées au niveau local tant pendant la phase de travaux (environ 350 emplois) que lors du déploiement de la nouvelle zone d’activité (entre 350 et 650 emplois directs et indirects) qui permettra d’accueillir aussi bien des PMI-PME que des grands projets industriels ou logistiques.

Les réactions

Robert Herrmann, président (PS) de la Communauté urbaine de Strasbourg.
« Cette zone représente un potentiel hors norme au regard du manque de foncier disponible dans les zones d’activités existantes sur notre territoire. Notre métropole a besoin d’espaces pour permettre l’installation et le développement des entreprises. L’ancienne raffinerie, à Reichstett, est bien desservie en accès routier et ferroviaire. La friche industrielle laissée par Petroplus avec des installations inexploitables, amiantées et polluées représentait une menace directe pour la qualité des sols et la nappe phréatique de notre territoire. Elle sera bientôt la première zone d’activités économique de notre métropole. »

Patrick Viterbo, Président de Brownfields
«Il s’agit de l’un des plus importants chantiers de démolition et de dépollution en France. A terme, le site accueillera davantage d’emplois que les 250 emplois détruits en 2011 lors de la fermeture de la raffinerie par Petroplus ».

Bénéficiant d’une solidité financière et d’une capacité d’investissement de 80 millions d’euros grâce à l’appui de la Caisse des Dépôts, la Banque Européenne d’Investissement et une dizaine d’investisseurs institutionnels, Brownfields confirme son orientation vers des projets de plus grande taille, dans un partenariat étroit avec les collectivités locales.

Revue de presse

• « La raffinerie de Reichstett, en attendant la dépollution industrielle », ECONOMIE – Alsace, 4 nov 2014 (France 3 Alsace)

• « Un nouveau départ », ENVIRONNEMENT Site de l’ancienne raffinerie de Reichstett – Strasbourg, 5 nov 2014 (DNA Région)

• « Une nouvelle grande zone économique se profile », ECONOMIE Brownfields va dépolluer le site de l’ex-raffinerie de Reichstett – Strasbourg, 5 nov 2014 (20minutes)

• « Brownfields prend en main la reconversion de l’ex-raffinerie Petroplus de Reichstett » – 4 nov 2014 (AFP)

• « Brownfields va reconvertir l’ancienne raffinerie Petroplus de Reichstett » –4 nov 2014 (businessimmo.com)

• « Le site Petroplus dépollué par Brownfields » –31 Oct 2014 (L’alsace.fr)